Chapitre 32

Aller en bas

Chapitre 32

Message par Néo le Sam 21 Avr - 16:34

>►>►>►>► Chapitre 32 ◄<◄<◄<◄<



65) De mal en pis
Fire Emblem Radiant Dawn OST - Urgency Drives Us


Ce que redoutait le plus Dolphante s’est finalement produit. La nouvelle Lune est arrivée plus tôt que prévu. Le prince Brahim de Galanor a exécuté le rituel pour rendre la vie au Grand Dragon, et est devenu la nouvelle Ombre, après la défunte Say’Ari.

Argo et ses hommes ont vaincu les troupes de Brahim au très stratégique fort de Manel, ils peuvent dès lors avoir accès au cœur de l’empire. Mais cette victoire n’en est pas vraiment une, car elle sonne le glas des espoirs du jeune roi de Gradlon.

Chuchurialakeh, le bras droit du Grand Dragon, est apparu pour annoncer la nouvelle : le Grand Dragon est bel et bien de retour. La nouvelle a tôt fait d’abattre Dolphante, qui se sent coupable d’avoir échoué.

En tant que protecteur du Grand Dragon, Brahim ne peut pas être tué par les alliés, qui sont contraints de le laisser s’enfuir. Nos héros savent à présent que le plan de l’empereur Vadeck était, bel et bien, de profiter du vœu accordé. Ils quittent le fort de Manel, et pénètrent dans la grande plaine à l’intérieur des murailles. Là, dans le cœur économique et politique de Galanor, ils vont enfin pouvoir rencontrer l’empereur, et comprendre ses réelles motivations. Maintenant que le Grand Dragon est ressuscité, la guerre n’a plus lieu d’être, et un traité de paix doit être négocié rapidement !

Mais avant de pouvoir voir l’empereur, nos héros devront surmonter une ultime bataille. Là, dans les plaines, les attend Peleris. Le prince guerrier a déployé ses troupes d’élite, et a préparé ses meilleures armes pour empêcher l’ennemi d’atteindre la capitale. Le prochain combat sera brutal…


Chapitre 32 : L’ultime bataille

Château impérial de Galanor…

59) Empereur Vadeck 1
The Black Blade Remix GRV Music


Soldat : Votre Majesté ! Le prince Brahim est de retour du fort de Manel.

Vadeck : Qu’il entre…

Brahim : Père ! J’ai réussi. Je suis devenu l’Ombre ! Grâce à moi, vous pourrez…

Vadeck gifle Brahim.

Brahim : Ah ! Mais… mais pourquoi…

Vadeck : Imbécile ! Que crois-tu que tu as fait au juste ? Ta maladresse a conduit à la pire des catastrophes !

Brahim : Mais… Père… ne vouliez-vous pas que l’un des vôtres devienne l’Ombre ? Et ainsi jouir du souhait accordé ?

Vadeck : Bien sûr, c’est ce qui était convenu dès le début. Mais il fallait attendre que les trois cycles de Lune soient presque révolus avant de dérober le Fire Emblem, et de procéder au rituel… Tu as fait voler l’Emblème du Feu bien trop tôt, ce qui a laissé le temps à notre ennemi de conquérir presque tout notre glorieux empire. Regarde où nous en sommes ! Ils sont aux portes de la ville !

Brahim : Oui, mais… je voulais…

Vadeck : Tu voulais être sûr d’être le premier, n’est-ce pas ? Tu ne pouvais pas attendre au risque que je choisisse Golmar, ou Peleris, pour cette tâche, c’est cela ?

Brahim, en pleurs : Père, je suis désolé !

Golmar : Brahim, tu me fais honte. Ton comportement a été puéril. Par ta faute, notre empire est presque tombé entre les mains de notre ennemi.

Brahim : Je n’aurais jamais imaginé qu’ils puissent aller si loin, je croyais que notre empire était le plus puissant, qu’il était inattaquable ! Je suis désolé, je suis tellement désolé !

Vadeck : Allons, Brahim ! Relève-toi, et sèche tes larmes, tu es un homme ! J’ai ma part de responsabilité. Peut-être que si j’avais montré que je t’aimais autant que tes deux frères, tout ceci ne serait pas arrivé.

Golmar : Mais vous êtes un bon père, Père ! Vous n’avez jamais fait de différence entre nous.

Vadeck : Non, mais… je n’ai pas toujours été tendre. Et peut-être que j’ai eu trop d’éloges pour Peleris et toi, Golmar. C’est ce qui a dû nourrir ce sentiment d’injustice. Est-ce le cas, Brahim ?

Brahim : Hum… Oui, peut-être…

Golmar : Brahim… Père t’aime, il t’aime tout autant que Peleris, ou moi-même, tu le sais pourtant.

Brahim : Oui, je le… je suis… désolé !

Vadeck : Ce n’est rien. Le mal est fait, on ne peut plus revenir en arrière désormais.

Brahim : Père ! Puis-je vous faire profiter du vœu ?

Vadeck : Non.

Brahim : Mais, pourquoi ?

Vadeck : Je ne veux pas… je ne veux pas le faire, tant que notre empire est menacé. Je ne peux pas me résoudre à ce qu’elle ouvre les yeux dans un monde dévasté par la guerre. Elle ne mérite pas de voir ce carnage ! Tout ce sang, et toute cette violence… NON ! Je ne puis m’y résoudre. Peleris a apprêté nos meilleurs hommes dans la plaine, devant la capitale. Une terrible, sanglante bataille va avoir lieu. Si, au terme de cette bataille, il en sort vainqueur, et met fin à l’invasion… Alors j’accomplirai mon souhait le plus cher. Mais je ne le ferais pas tant que cette maudite guerre n’aura pas cessé, tu comprends ?

Brahim : Oui, père, je comprends.

Vadeck : … Norluam ?

Norluam : Sire, ne me demandez pas ce que vous vous apprêtez à me demander…

Vadeck : Mais je ne vous le demande pas, Norluam. Je vous l’ordonne ! Faites préparer l’Armageddon.

Norluam : Le temps que vous nous avez accordé n’a pas été suffisant ! Mon équipe a progressé, mais… cela ne suffit pas, le contrôle que nous avons sur elle est encore trop partiel, les risques qu’elle échappe à notre contrôle sont encore trop élevés pour envisager telle entreprise ! De grâce…

Vadeck : Hélas, de temps, je n’ai plus à vous donner. Mais il reste encore un espoir : si Peleris gagne aujourd’hui, je n’aurais pas à avoir recours à ce monstre, je vous le promets. Mais, si au contraire Peleris venait à perdre… pour le bien de notre empire, nous devrons abattre notre dernière carte, qu’importent les risques.

Norluam : Votre Altesse…

Vadeck : Vous m’avez bien compris. J’ai conscience des risques, mais je ne reviendrai pas sur ma décision. Peleris n’a pas encore perdu, la bataille n’a même pas encore débuté, il vous reste encore quelques heures pour vous préparer. Mais c’est un ordre, un ordre direct de votre empereur. Vous comprenez les conséquences qu’impliquerait une désobéissance de votre part ?

Norluam : … Je comprends, sire. Je vais préparer Armageddon. Je prie juste pour le succès de votre fils…

Vadeck : Tout comme moi, Norluam, tout comme moi…



Dans les plaines…

58) Prince Peleris
Immediate Music - Let it Burn


Peleris : Soldats ! L’heure est grave. Ce qui se passe en ce moment est inédit : jamais, dans toute l’Histoire de notre glorieux empire, celui-ci n’avait été si acculé. Jamais l’ennemi n’avait réussi à pénétrer aussi profondément dans ses entrailles. Jamais le fort de Manel n’avait été attaqué, et encore moins dépassé ! C’est du jamais vu. Mais… mais tout n’est pas perdu. Non, soldats, car nous sommes là ! Et nous nous dresserons, pour arrêter le menace qui pèse sur nous. Vous êtes la crème de notre armée, la plus puissante des armées du continent. Au sein des meilleurs, vous êtes vous-même l’élite. Vous avez été entraînés à faire face à tout type de situation, y compris celle que nous sommes en train de vivre. Alors gardez votre sang-froid ! Le moral compte plus que tout, plus que le mental, plus que le physique. Vous êtes le bras armé et le bouclier de l’empire. Vous le défendrez… non, NOUS le défendrons, tous ensemble ! Et nous ne laisserons pas à l’ennemi la chance de riposter. J’ai dressé moi-même votre formation, vous êtes dotés des meilleures armes. Nous avons déployé golems, balistes et tourelles, toutes les meilleures ressources de notre empire sont mobilisées contre notre ennemi. Nous avons la force, le nombre et l’équipement. Il ne reste qu’une seule chose : la pugnacité. Alors, êtes-vous prêts à vous battre, corps et âmes, pour votre empereur, pour les terres de vos familles ?

Soldats : Oui, nous sommes prêts !

Peleris : Je n’ai pas bien compris. Êtes-vous vraiment prêts ?

Soldats : OUI !!! NOUS SOMMES PRÊTS !!!

Peleris : Très bien, c’est ce que je voulais entendre. Oui, vous devrez mettre tout ce que vous avez dans ce combat ! Ce sera l’ultime bataille, si nous échouons ici, il n’y aura plus d’autre chance, c’en sera fini. Alors donnez tout, faites tout, pour arrêter notre ennemi ! Donner la mort, ou perdre votre vie… Rien ne doit vous arrêter ! Pour protéger nos terres, notre empire éternel… Pour que demain brille encore, le blason de Galanor !

Soldats : POUR QUE DEMAIN BRILLE ENCORE, LE BLASON DE GALANOR !!!

Peleris : N’ayez pas de peur, n’ayez pas de pitié, et n’ayez pas d’hésitation ! La moindre faiblesse pourra causer notre perte. Nous arrêterons l’ennemi de notre empire, ici et maintenant, car nous n’avons pas d’autre alternative. Pour la gloire de Galanor !



40) En ordre de bataille
Immediate Music - Sargon's Legion


Dolphante : Wow ! Ils se sont préparés à nous accueillir, je crois.

Argo : Quelle armée ! Malgré tous les combats que nous avons menés… je crois bien que c’est la première fois que je vois tant d’hommes en face de nous.

Leia : On dirait une vraie marée humaine…

Reeve : Il n’y a pas que les hommes, regardez bien. Il y a aussi des balistes, et des tourelles ! C’est du jamais vu, l’empire a déployé toutes ses dernières forces. La bataille sera terrible !

Hubert : Nous ferons face ! Nous ne sommes pas des petits joueurs non plus.

Mustafa : Ah ça tu l’as dit !

Argo : Que tous les hommes se préparent ! La bataille va être… particulièrement…

Peleris : Roi Dolphante ! Général Argo ! Chevaliers de Gradlon et mages d’Ylduvia ! Vous avez devant vous l’armée de Galanor, la plus puissante de tout le continent. Nous sommes plus nombreux que vous, et nos équipements militaires sont supérieurs aux vôtres. Les meilleures machines de guerre ont été déployées pour vous empêcher de vaincre : des auto-balistes, capables de tirer sans l’aide de la main humaine… et ces golems blancs, si particuliers…

Argo : Des golems blancs ? Je n’en avais encore jamais vu de cette couleur…

Peleris : Ils sont la dernière nouveauté de l’innovation militaire de notre glorieux empire ! Approchez-vous un peu trop près… et ils exploseront en une déflagration, qui détruira les chairs et les plus solides armures !

Dolphante : Des bombes ambulantes ? Par l’enfer, il ne faudra pas s’en approcher !

Argo : Mais il faudra bien, pourtant, sinon comme pourrions-nous les détruire ?

Peleris : Venez ! Venez à moi ! Approchez et affrontez mes troupes, pour l’ultime bataille ! Argo, tu n’as pas oublié le défi que je t’ai lancé, n’est-ce pas ? Es-tu plus fort que la dernière fois ?

Argo : Je n’ai pas oublié, Peleris ! La dernière fois, nous avons pu gagner grâce à un imprévu. Mais aujourd’hui il n’y aura pas d’imprévu : mes hommes vont bouter les tiens, et je vais te vaincre… personnellement !

Peleris : Je n’attends que ça… Viens, Argo ! Prouve ta valeur, en remportant un combat tel que tu n’en as jamais éprouvé. Sauras-tu défaire toute la puissance de notre empire ? Bats-toi, Argo, montre-moi ce dont tu es capable ! Montre-moi jusqu’où tu es capable d’aller ! Montre-moi combien de mes hommes tu pourras vaincre, avant de tomber toi-même…

Argo : Chevaliers, en formation ! L’ennemi est en surnombre, et le terrain est à découvert. Aussi l’affrontement sera frontal, et violent. Mais j’ai confiance en vous, alors ne me décevez pas ! Je sais que nous pouvons remporter cette bataille. Armez-vous de tout votre courage, et avancez ! C’est pour le Grand Dragon que nous nous battons, pour Salmuria ! Nous devons parler à l’empereur, coûte que coûte, alors nous n’avons pas le droit de perdre aujourd’hui. Battez-vous, et remportez la bataille !

Fiche technique du chapitre 32 :
• Carte tour allié : 10) Marche sur Galanor
Pokemon XY OST - Victory Road
• Carte tour ennemi : 9) Pluie de fer, de feu et de sang
Fire Emblem Path of Radiance - The Enemy Draws Near
• Attaque : 17) Attaque 2
Fire Emblem Path of Radiance - Decisive Attack
• Défense : 18) Défense 2
Fire Emblem Path of Radiance - Defensive Battle
• Boss : 21) Combat d’idéaux
Fire Emblem 8 Remastered (by OrangaStang) - 28 Powerful Foe

• Carte : Immense. Extérieure, elle n’est dominée que par des plaines, sans la moindre forêt pour se protéger. Le groupe allié est déployé en bas de la carte, et le groupe ennemi occupe presque toute la carte. Peleris se trouve tout en haut, juste devant les portes de la ville. De nombreux forts se trouvent du côté ennemi, d’où surgiront de nombreuses unités renforts au cours du combat. Mais en bas de la carte, du côté allié, pas le moindre fort pour vous aider. En haut à droite, et en haut à gauche, de part et d’autre de la ville, se dressent deux auto-balistes, tourelles armées d’une baliste autonome. Comme aux montagnes de Laruo, elles tireront une flèche par tour, sans épuisement, sur l’unité bleue la plus proche, et ne s’arrêteront qu’à leur destruction.
• Groupe allié, 24 unités max parmi : Argo* / Dolphante / Leia / Hubert / Dord / Osvald / Enrick / Garcia / Kaorie / Salvina / Zeal / Phalem / Julie / Himano / Xena / Donen / Tareg / Angel / Ugnir / Shitzu / Barvok / Rogi / Gvar’nim / Ramsei / Iria / Jik’vora / Mustafa / Dolovan / Milena / Leopold / Irène / Reeve / Almara / Vektor
• Groupe ennemi, 116 unités : douze T2 Généraux, huit T2 Archer d’Élite, six T2 Sniper, dix T2 Grand Chevalier, seize T2 Paladin / Chevalier Or / Chevalier Argent, huit T2 Bretteur, quatre T2 Héros, huit T2 Lord Wyverne, quatre T2 Chevaliers Griffons, deux T2 Chevalier Pégase, douze T2 Sage (dont quatre dotés de Remède), deux T2 Druide, deux T2 Moine Guerrier, deux T2 Évêque, deux T2 Paladin Noir, un T2 Archer d’Élite sur une baliste (létale), deux T1 Archer d’Élite sur deux balistes (empoisonnées), quatorze Golem (dont deux blancs), et le boss, Peleris, T1 Grand Chevalier (il se tient devant la porte de la ville et donc se ne déplace pas).
• Objectifs : Détruire les deux auto-balistes ET vaincre Peleris
• Renforts ennemis : beaucoup… Ils apparaissent au fur et à mesure que les alliés avancent sur la carte.


34) Preux Chevalier
Fire Emblem Path of Radiance - Vow


Peleris : Rah ! Ce n’est pas vrai ! J’ai échoué… Je n’en reviens pas. Vraiment pas…

Argo : Pfiou ! Quel combat ! Je n’en voyais pas le bout. Mais cette fois, c’est fini. C’est vraiment terminé… Vous allez bien les amis ?

Dolphante : Oui, aucune perte n’est à déclarer. Je n’en reviens pas moi-même, nous avons gagné !

Argo : Alors, Peleris ? Suis-je devenu assez fort ?

Peleris : He… he he ! Je… je n’aurais jamais imaginé… Argo, tu as réussi à me battre ! J’ai trouvé plus fort que moi… C’est si émouvant !

Argo : Pardon ?

Peleris : Argo, dis-moi. Toi ou Dolphante, vous ne m’utiliserez pas comme monnaie d’échange ?

Argo : Non, Peleris. Ce que nous voulons, c’est parler à ton père, c’est tout.

Dolphante : Le temps presse. Cette guerre n’a plus de sens, il faut y mettre un terme ! Nous ne t’utiliserons pas comme monnaie d’échange, Peleris, car il nous faut parlementer, pas marchander.

Peleris : Je vois.

Peleris dépose ses armes au sol.

Peleris : Je dépose les armes… Vous avez gagné. Toutes mes félicitations. Vous avez su triompher de l’élite de l’armée de l’empire de Galanor… Votre exploit restera à jamais marqué dans les annales. Toutefois j’ai peur que mon père ne veuille pas parlementer avec vous. Veuillez attendre quelque peu. D’ici peu de temps, un homme viendra de la capitale. Il vous mènera à mon père.

Argo : Un homme va venir ? Pour nous mener à l’empereur ? C’est curieux.

Dolphante : Attendons sa venue.



Château impérial…

59) Empereur Vadeck 1
The Black Blade Remix GRV Music


Vadeck : Alors Peleris est vaincu… définitivement… Rien ne pourra plus nous sauver, désormais, si ce n’est Armageddon…

Golmar : Père ! Plutôt que de faire appel à cette arme terrible… Ne vaudrait-il pas mieux mettre un terme à cette guerre ? De ce que je sais, le roi Dolphante n’a plus de raison de récupérer le Fire Emblem, puisque le rituel a eu lieu, et il le sait. Sans doute lui aussi veut-il cesser le combat. Pourquoi ne pas chercher à parlementer avec lui ?

Vadeck : C’est hors de question ! Ah, Golmar… mon cher Golmar… Ce que tu me dis prouve ton sens de la politique. Tu es juste, et ta vision des choses est impartiale. Quel dommage que tu n’aies pas été l’aîné, tu aurais fait un si bon empereur… Mais c’est hors de question que je reçoive Dolphante.

Golmar : Mais… pourquoi ?

Vadeck : Si je lui parle… si nous tentons de négocier la paix… il faudra, à un moment ou à un autre que je m’explique. Je ne veux pas… je ne peux pas lui avouer la vraie raison qui m’a poussé à lancer la guerre sur son pays, et sur Nova. Imagine ce qui se passerait… si je lui racontais cela. Toutes ces batailles, tous ces morts innocents… juste pour cette raison… J’aurais trop honte ! Je ne pourrais pas… je ne…

Golmar : Père, non ! Ne pleurez pas. Vous ne devez pas pleurer…

Vadeck : Tu peux comprendre, Golmar ? J’ai défié l’Accord Antique… j’ai fait assassiner le Grand Dragon… j’ai envahi Gradlon… j’ai tenté de mettre la main sur les ressources de Nova… Tout ce que j’ai entrepris, je l’ai fait par amour…

60) Empereur Vadeck 2
Two Steps From Hell - Blackheart


Vadeck : N’est-ce pas un sentiment futile, à côté de toutes les souffrances, toutes les morts innocentes, que j’ai causées ? N’est-ce pas là un choix indigne d’un souverain, d’un empereur, que d’avoir fait passer les intérêts de tout le continent après son propre intérêt ? Après… son amour aveugle… et insensé… Comment pourrait-on comprendre que j’ai sacrifié toutes ces âmes, juste pour en sauver… une… seule… Ah ! Ma fille… ma chère, petite fille, si innocente… que penserait-elle… de ce qu’a fait son père ?

Golmar : Père…

Vadeck : Je suis… je suis un monstre ! J’ai commis de telles atrocités… Alors voilà pourquoi… voilà pourquoi je ne pourrais jamais négocier la paix avec Dolphante. Je ne pourrais pas dévoiler mon vrai visage ! Je ne pourrais pas lui avouer ma faute… ce serait trop… C’est au-dessus de mes forces !

Golmar : Père… je vous comprends…

Vadeck : … Je vais les recevoir. Je vais les affronter, la tête haute. Ne t’en fais pas, Golmar, je ne pleurerai pas. Je me monterai digne. Je ne perdrai pas la face… devant le roi de Gradlon.

Golmar : … Père, laissez-moi venir avec vous. Je vous protégerai.

Vadeck : Non ! Je ne veux pas… que tu meures…

Golmar : Je ne mourrai pas ! Le roi Dolphante n’est pas vraiment notre ennemi… Même si nous nous affrontons, il ne me tuera pas, s’il venait à me vaincre, il me ferait prisonnier. Mais laissez-moi vous accompagner, je ne pourrais pas me résoudre à vous laisser les affronter seul.

Vadeck : Ah, Golmar… Soit. Merci, mon fils. Merci… de ton soutien dans cette épreuve…



54) Aboutissement
Fire Emblem Radiant Dawn - Zealot's Prayer


Argo : Ah, ça y est ! On vient.

Un homme sort de la ville, arborant un drapeau blanc.

Homme : Roi Dolphante, Argo, et tous vos hommes… Veuillez me suivre à l’intérieur de la ville. Je vais vous mener à l’empereur Vadeck.

Dolphante : Ah, enfin ! Il s’est enfin décidé à m’écouter.

Homme : Je suis au regret de vous dire que non. Mon empereur ne souhaite pas parlementer avec vous, mais vous affronter.

Argo : Quoi ? Mais alors, pourquoi vous a-t-il envoyé nous chercher ?

Homme : Mon empereur sait que vous n’êtes pas ici dans le but de massacrer notre peuple. Il m’envoie vous guider jusqu’à la cour du château, là où il a dressé ses troupes. Cela évitera que le combat n’ait lieu en ville, où des civils pourraient trouver la mort.

Dolphante : Je vois. Très bien, j’accepte, menez-nous jusqu’à lui !

Argo : Dolphante… Tu veux vraiment l’affronter ?

Dolphante : Non, bien sûr… Mais avons-nous vraiment le choix ? Au moins, nous allons enfin voir Vadeck, et parler avec lui. Peut-être acceptera-t-il de reconsidérer sa décision.

Homme : Suivez-moi. Je vais vous conduire aux cours du château.

Sauvegarde proposée
avatar
Néo
Admin

Messages : 51
Date d'inscription : 18/04/2018
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://fireemblemfanfiction.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum