Prologue

Aller en bas

Prologue

Message par Néo le Sam 3 Nov - 17:09

>►>►>►>► Prologue ◄<◄<◄<◄<


Aux fondements d’une civilisation
Two Steps from Hell - Heart of Courage
https://www.youtube.com/watch?v=XYKUeZQbMF0


Le continent de Salmuria. Jadis les Dragons, créatures puissantes mais pacifiques, y demeuraient en paix. En l’absence des Hommes, les Dragons vivaient en harmonie avec la nature. Mais un jour, les Hommes découvrirent ce continent aux multiples ressources, et, avides de richesses, cherchèrent à s’en approprier toutes les terres…

Au début peu nombreux, les hommes commencèrent à se multiplier, et eurent besoin de plus en plus d’espace et de ressources pour subsister. Mais les Dragons étaient présents avant eux sur le continent… Plusieurs courants de pensées profusèrent : d’aucun estimaient que la croissance de la population humaine devait cesser, pour permettre aux humains et aux dragons de vivre en harmonie et en paix mutuelle : d’autres prônaient au contraire le massacre des dragons, afin de récupérer leurs terres, mais aussi d’utiliser leurs crocs, peaux et chairs. Finalement la pensée belliqueuse prit le dessus : les guerres humano-draconiques débutèrent, lentes mais sanglantes.

Les siècles passèrent. Les tribus humaines grossissaient, et se sédentarisaient. Peu à peu des nations émergèrent, prémices d’une nouvelle civilisation. Dans le même temps, l’influence des dragons recula à mesure de leur confrontation avec les humains. Les Dragons, créatures de paix et de tranquillité, préféraient bien souvent reculer plutôt que de se battre, mais certains humains n’hésitaient pas à les traquer pour les tuer, ou les réduire en esclavage…

Un siècle passa. Puis deux…

C’est alors que naquit le chef le plus charismatique qu’aura connu le peuple dragon dans toute son histoire : Banyu.


La musique cesse mais reprendra plus tard au même point.

Quelque part dans la forêt, territoire des dragons…

Amitié indéfectible – Thème de Lobak et Malaënn :
Baten Kaitos - To the end of the Journey of Glittering Stars


??? : Oh, mais… Ja’ner, qu’est-ce que c’est ?

Ja’ner : Malaënn… Ne t’approche pas ! C’est un humain, il peut être dangereux.

Malaënn : Mais, c’est un bébé, il ne peut pas nous faire de mal !

Ja’ner : Oui, peut-être… mais ses parents sont probablement non loin.

Malaënn : Tu vois bien qu’il est tout seul, grand frère ! On ne peut pas le laisser là.

Ja’ner : Et pourquoi pas ?

Malaënn : Parce que, parce que… il va mourir sinon !

Ja’ner : Ce n’est pas notre problème.

Malaënn : Mais grand frère… Je ne veux pas qu’il meurt, il est si innocent ! Et puis, j’ai appris que les humains grandissaient si vite… S’il restait avec nous, j’aurais bientôt un ami avec qui jouer !

Ja’ner : Petite sœur… Tu peux déjà jouer avec moi, tu le sais.

Malaënn : Mais ce n’est pas pareil. S’il te plaît…

Ja’ner : Ah, pas ces yeux… Bon, c’est d’accord !

Malaënn : Merci grand frère !

Ja’ner : Il va falloir lui trouver un nom je suppose. Que dirais-tu de…

Malaënn : Ja’ner, regarde ! Sur son poignet.

Ja’ner : Tiens, c’est un objet d’humain. Une gourmette, je crois que c’est comme ça que ça s’appelle.

Malaënn : Qu’est-ce qui est écrit ? Je ne sais pas lire l’écriture humaine…

Ja’ner : C’est son nom humain : « Lobak »…

Malaënn : Gardons son nom alors !

Ja’ner : Je pense qu’il vaudrait mieux lui donner un nom de dragon…

Malaënn : Mais ce nom, c’est tout ce qu’il lui reste… Il n’a plus de parent, il est orphelin ! Je veux qu’il garde au moins son nom. Je t’en prie…

Ja’ner : … Très bien, petite sœur. Tu as raison, c’est vrai. Ce nom d’humain, c’est tout ce qui reste à ce pauvre enfant. Désormais nous serons sa seule famille.

Malaënn : Youpi, merci Ja’ner ! Je t’aime tellement !

Ja’ner : Un humain… avec deux dragons. Qu’en auraient pensé Père et Mère, s’ils étaient encore en vie ? J’espère juste qu’il ne deviendra jamais comme ses semblables, qu’il ne cherchera jamais à nous tuer.

Malaënn : Mais non, il grandira avec nous, il sera notre ami ! Pour toujours… Lobak…

L’écran redevient noir…

Reprise :

Aux fondements d’une civilisation
Two Steps from Hell - Heart of Courage
https://www.youtube.com/watch?v=XYKUeZQbMF0


Pour sauver son peuple d’une perdition certaine, et pour pouvoir donner aux hommes la possibilité de fonder leurs nations pacifiquement et durablement, Banyu demanda la fin de la guerre. À la condition de ne plus chercher à massacrer les Dragons, les Hommes obtinrent le droit de s’approprier toutes les ressources du continent, à l’exception de la Terre Sacrée.

Tel fut ce qui sera nommé plus tard l’Accord Antique.

Par cet accord entre humains et dragons, les guerres humanos-dragoniques prirent fin. Connaissant une prospérité inédite, les nations humaines proliférèrent. Mais avec leur essor, apparurent des tensions entre ces nations. Des guerres dynastiques dévorèrent les hommes, envieux de prendre le trône et la couronne d’un pays tout entier.

Si les hommes ne massacraient plus ouvertement les dragons… l’idée resta dans les esprits, les graines de la guerre n’avaient pas été balayées.

Les nations puissantes, qui se dessinaient, se prétendaient en paix avec les Dragons, par crainte des représailles du puissant Banyu. Mais en secret, les rois et les seigneurs encourageaient les braconniers à chasser les dragons. Un autre visage de la guerre, plus sournois, moins franc, mais tout aussi terrible…

Banyu se rendait compte de ces exactions. Il savait qu’à sa mort venue, les humains mettraient un terme à son accord. Il chercha longuement un moyen qui permettrait le respect de l’accord par-delà sa mort. Il chercha, des années durant, sans trouver de solution.

Neuf années se sont écoulées depuis l’accord, et la fin officielle des guerres humano-dragoniques.

Cela fait maintenant dix-sept ans que la dragonne Malaënn a recueilli l’humain Lobak.


Prologue : Larmes

Quelque part dans les territoires du nord…

Un grand frère
Fire Emblem 8 Remastered - 44 Lyon
https://www.youtube.com/watch?v=KHu_s7irXGM


Malaënn : Tu m’as fait venir, grand frère ?

Ja’ner : Oui. Malaënn… je le sens… ma fin est proche…

Malaënn : Non ! Ne dis pas ça.

Ja’ner : … Depuis combien de temps suis-je allongé ici ?

Malaënn : Je ne sais pas… peut-être une ou deux semaines.

Ja’ner : Depuis tout ce temps, mes forces n’ont pas cessé de s’amoindrir. Je pensais que cette crise allait passer, comme les autres. Mais là… je suis au bout, je le sais. Je ne tiendrai pas, je ne passerai pas la nuit.

Malaënn : Ja’ner, non !

Ja’ner : Je suis désolé, Malaënn. Je sais bien que tu seras triste… mais pense à ce que j’ai enduré. Cela fait sept ans déjà, que je lutte contre la maladie. Sept années de souffrances, de doutes et d’espoirs. Mon esprit est épuisé, et las. Et mon corps désormais est vide de toutes ses forces. Je n’attends plus qu’à être délivré de ce cauchemar. Je ne souhaite plus que ça… Ma vie se termine, petite sœur.

Malaënn : Non ! Ja’ner, ne t’en vas pas ! Je t’aime tellement !

Ja’ner : Malaënn… sois forte. C’est normal… que tu sois triste. Mais par pitié… ne te laisse pas dévorer par le chagrin.

Malaënn : Oh ! Snif… Ja’ner… Comment pourrais-je faire sans toi ?

Ja’ner : Tu n’es plus seule ! Lobak a tellement grandi… il est presque un homme adulte. Tu n’as plus besoin de ma protection… désormais, Lobak… est en mesure… de te pro…

Malaënn : Non, ne ferme pas les yeux ! Reste avec moi !

Ja’ner : C’est dur… je ne parviens plus… à lutter… Écoute… moi… Il faut que tu continues… ta vie… Promets-moi… d’être toujours… heureuse…

Malaënn : Ja’ner !

Ja’ner : Tu me le… promets ?

Malaënn : Oui… je te le jure ! Mais ne me quitte pas !

Ja’ner : C’est iné… luctable… Mala… ënn, souviens-toi… le sang des premiers… rois des Dragons… coulent dans nos veines… Tu dois poursuivre… et transmettre… le sang des Dragons Noirs… aux futures… géné… ra…

Malaënn : Ja’ner, ouvre les yeux !

Ja’ner : C’est… la… fin… adieu… Je… t’aime… petite…

Mort survenue trop tôt
Dragon Ball - Mashinki no Nemuri Hime (Instrumental)
https://www.youtube.com/watch?v=jA9Ayre-jwI&t=0m6s


Malaënn : Non ! Ja’ner ! NNNNOOOOOOOOOONNNNNNN !!! Bouh… snif…

Lobak : Malaënn… je suis désolé…

Malaënn : Il était… snif… mon dernier parent… Bouhouh ! Je n’ai plus de famille !

Lobak : Mais… tu m’as moi, Malaënn !

Ils s’enlacent.

Malaënn : Oui… snif… Désormais, il ne reste plus que toi… Bouhouh ! C’est si dur ! Je ne… snif… réalise pas encore…

Lobak : Je sais que c’est dur. Qu’est-ce que je peux… faire pour toi ?

Malaënn : Rien… hélas. Snif… Il n’y a rien qui ne puisse soulager mon chagrin…

Lobak : Je comprends, je suis désolé…

À l’extérieur…

La musique diminue en volume

Bandit : Alors ? Il est mort ?

Bandit : Oui. Il semble que le poison qu’on a versé dans la source ait porté ses fruits, mais seulement sur le dragon adulte.

Bandit : C’est normal, il était déjà malade avant de l’ingurgiter, son corps ne pouvait plus lutter.

Bandit : Du coup, on attend que le poison fasse effet sur les deux autres ?

Bandit : Non, c’est inutile ! La dragonne est morte de chagrin, elle n’est pas en état de se défendre. On va même pouvoir la capturer vive, et la revendre comme esclave ! Les gars, mettez-vous en formation, la fête va commencer !

Bandit : Youpi ! Enfin, on va pouvoir se dégourdir !



L’ennemi passe à l’attaque !
Fire Emblem Path of Radiance - The Enemy Approaches!


Les bandits sortent de leur cachette et encerclent le camp de fortune.

Lobak : Que…

Bandit : Bouah ah ah ! Fais tes prières, dragonne !

Lobak : Non, des braconniers, pas maintenant !

Malaënn : Allez-vous-en ! Je viens de perdre mon frère. Je ne veux pas me battre contre vous…

Bandit : Ah, mais justement ! Pourquoi crois-tu qu’on attaque juste maintenant ? On savait que ton frère venait de mourir…

Lobak : Qu’est-ce que vous dites ?

Bandit : On a versé du poison dans l’eau que vous buviez ! Il a achevé ton grand frère, tu peux nous remercier, on a mis un terme à ses souffrances ! Bouah ah ah !

Lobak : Mais alors… sans vous, il serait peut-être encore… Ordures !

Bandit : Maintenant que tu n’as plus ton chaperon, te capturer sera un jeu d’enfant ! Ah, depuis le temps qu’on vous pistait ! Combien de fois ai-je attendu ce moment ?

Lobak : Non ! Je ne vous laisserai pas la capturer. Vous devrez d’abord me passer sur le corps !

Bandit : Oh toi, le blanc-bec, tu ferais mieux de déguerpir ! Les gars, on n’a aucune raison de s’en prendre à lui, ce n’est pas un dragon. Mais s’il cherche à protéger la dragonne, tuez-le ! C’est elle qui nous intéresse… Faites très attention quand vous la capturerez ! Si elle n’a pas la moindre égratignure, on pourra la revendre au meilleur prix !

Bandits : Ouais !!!

Lobak : Non ! Je ne vous laisserai pas… toucher à un seul de ses cheveux !

Fiche technique du prologue :
• Carte tour allié : Premières armes
Fire Emblem 8 Remastered (by OrangaStang) - 10 Rise Above
• Carte tour ennemi : Malveillant perturbateur
Fire Emblem 8 Remastered (by OrangaStang) - 20 Assault
• Attaque : Attaque 1
Fire Emblem 8 Remastered (by OrangaStang) - 25 Attack
• Défense : Défense 1
Fire Emblem 8 Remastered (by OrangaStang) - 26 Defense
• Boss : Braconnier
Fire Emblem: Rekka No Ken Soundtrack: Victory Now!

• Carte : petite, dominance forêt, quelques plaines
• Groupe allié, 2 unités : Malaënn, Dragon Noir (Dracopierre, Breuvage) et Lobak, T1 Maraudeur (Épée bronze, Potion)
• Groupe ennemi, 5 unités : deux T1 Combattant, deux T1 Bandit, un boss T1 Bandit.
• Objectif : Décimer
• Renforts ennemis : aucun
• Recrutement : aucun


Aux morts innocents
Dragon Ball Z - thème magistral
https://www.youtube.com/watch?v=2Pdstewrp64


Lobak : C’est fini, les braconniers ont été repoussés.

Malaënn : Je sais… mais cela ne change rien. Ce n’est pas ça qui me rendra mon grand frère…

Lobak : Malaënn… Je peux comprendre ton chagrin, mais…

Malaënn : Non, tu ne peux pas comprendre ! Toi, tu n’as jamais perdu de membre de ta famille !

Lobak : …

Malaënn : Pardon, je ne voulais pas te blesser.

Lobak : Ce n’est rien…

Malaënn : C’est juste que… j’étais si jeune quand mes parents sont morts. Ils ont été tués… par ces enflures de braconniers, presque sous mes yeux. Et aujourd’hui, c’est mon frère qui meurt… J’ai l’impression que ma tristesse est telle qu’elle ne s’éteindra jamais.

Lobak : Malaënn…

Malaënn : Ah. Snif… Malgré tout, il me reste toi, Lobak… Tu es la dernière personne qui me reste. Dans ce monde, si cruel… Tu es la perche qui me permet de ne pas sombrer. Mon chagrin est terrible… mais je dois continuer à vivre. Je l’ai promis… à Ja’ner, sur son lit de mort.

Lobak : Oui, tu as raison ! Tu dois continuer à vivre !

Malaënn : Mais je n’y arriverais pas tout de suite. J’ai trop mal… Et, je n’y arriverais pas seule, j’ai besoin de toi !

Lobak : Je resterai toujours à tes côtés, tu peux compter sur moi !

Malaënn : Lobak. Tu jures que toi et moi, resterons amis, pour la vie ? Que, quel que soit ce qui va se passer à l’avenir, même si nous devions être séparés l’un de l’autre… notre amitié perdurera, par-dessus tout ?

Lobak : Oui. Malaënn, je jure que je resterai toujours là pour toi ! Mon amie… Jamais je ne t’abandonnerai, tu as ma parole !

Malaënn : Merci, Lobak… Je crois qu’à présent, nous sommes seuls au monde. Peut-être vaudrait-il mieux… chercher à regagner la ville.

Lobak : Tu veux retourner auprès des autres dragons ?

Malaënn : Oui. Nous n’avons plus rien ici. J’espère… pouvoir recommencer une nouvelle vie, ailleurs.

Lobak : Qu’il en soit ainsi. Moi aussi, je suis comme toi : je n’ai plus que toi désormais. Nous devons nous serrer les coudes.

Malaënn : Merci ! Nous nous mettrons en route dès que possible. Mais j’aimerais d’abord enterrer le corps de Ja’ner, ici, à l’endroit où il est mort.

Lobak : Bien sûr. Je vais t’aider.

Malaënn : Merci, Lobak… mon ami…

Sauvegarde proposée
avatar
Néo
Admin

Messages : 57
Date d'inscription : 18/04/2018
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://fireemblemfanfiction.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum