Chapitre 2

Aller en bas

Chapitre 2

Message par Néo le Dim 11 Nov - 23:34

>►>►>►>► Chapitre 2 ◄<◄<◄<◄<


Neutiquam Erro
Fire Emblem Radiant Dawn - Neutiquam Erro


Malaënn et Lobak font la connaissance d’un jeune archer. Mais alors qu’ils tentent de retrouver le chemin de son village, nos héros se font attaquer par des créatures cauchemardesques. Les monstres ont réduit le village en cendres. Terrifiés par ces apparitions, ils se mettent en route. Ils doivent informer au plus vite les autres villages de la région que des monstres ont été repérés.

Chapitre 2 : En chemin

L’esprit serein
Fire Emblem Fates - Pray to the Dark


Lobak : Bien, il ne nous reste donc plus qu’une demi-journée de marche avant d’arriver au village le plus proche, Alkim.

Malaënn : C’est un village de Dragons.

Paulo : Ah, vraiment ? Ça veut dire que tous ses habitants sont aussi grands et forts que toi, Malaënn ? Cool ! Je n’ai encore jamais visité un village de dragons.

Malaënn : Tu risques d’y être un peu dépaysé. Nombre de dragons préfèrent garder leur forme originelle et ne pas prendre l’apparence humaine.

Paulo : Ah oui, je me demandais justement : comment fais-tu pour changer de forme comme ça ?

Malaënn : Eh bien… c’est le pouvoir de ma pierre.

Paulo : Oh, qu’elle est belle !

Malaënn : À l’origine ma vraie forme est celle que je prends pour me battre. Mais en mettant de côté mon énergie de dragon, il m’est possible de prendre forme humaine. Pour cela il m’a fallu utiliser cette pierre comme réceptacle de mon énergie. Par ce sacrifice, je prends forme humaine, je deviens une Manakete. Je suis donc dépendante de ma pierre car, sans elle, je ne peux reprendre ma forme normale.

Paulo : Mais… on ne peut pas casser ta pierre ?

Malaënn : Bonne question. Ma pierre est effectivement très solide, mais, si jamais par je ne sais quelle force quelqu’un parvenait à la briser… l’énergie dragonique qu’elle renferme me serait restituée et je reprendrais ma forme de dragon. Je ne pourrais plus alors reprendre forme humaine, sauf si je refoulais à nouveau mon énergie dans une autre pierre.

Paulo : Vraiment ? Je ne savais pas tout ça. Je peux…

Malaënn : Bien sûr, prends-la ! Mais fais attention à ne pas la faire tomber, c’est en quelque sorte une partie de moi-même !

Paulo : Wah, elle brille de milles feux. Que c’est beau !

Lobak : En fait, n’importe quelle pierre peut être utilisée, même une roche ordinaire. Mais l’énergie dragonique qu’elle contient lui donne cet aspect lisse et brillant. Dès lors qu’elle en est investie, elle n’est plus une pierre normale, aussi elle prend le nom de Dracopierre.

Malaënn : Oui, c’est ça.

Paulo : Fascinant…

??? : Arrière, misérables !

Lobak : Hein ? Qu’est-ce que c’est ?

Malaënn : Ça vient d’un peu plus loin…

29) Crise
Fire Emblem 8 Remastered (by OrangaStang) - 38 Raid


Voyageur : Reculez ! Nous ne voulons pas nous battre.

Bandit : Quel dommage. Parce que nous, on est venus pour ça, pas vrai les gars ?

Bandit : Ouais !

Voyageur : Vous perdez votre temps, nous ne possédons rien de valeur sur nous.

Bandit : Oh, moi je crois que si. Vos griffes, vos crocs, et votre cuir : toutes ces denrées s’arrachent à prix d’or sur tous les marchés noirs !

Voyageur : Alors vous n’êtes pas que de vulgaires voleurs, vous êtes des braconniers ! Crevures, vous prenez plaisir à massacrer des gens qui n’ont rien demandé !

Voyageur : On ne se laissera pas faire, vous allez devoir nous vaincre !

Bandit : Mais c’est justement ce qui est prévu au programme…

Malaënn : Oh, des braconniers ! Ces ordures s’en prennent à des dragons.

Lobak : C’est pas vrai ! Quelles enflures !

Bandit : Hein, mais qu’est-ce qui se passe ? D’autres candidats ?

Bandit : En voilà une jolie dragonne ! On pourrait la revendre comme esclave, on en tirerait un très bon prix. Mais les deux gus qui sont avec elles ne sont pas des dragons ? Bah, peu importe, s’ils font l’erreur de rester, ils mourront eux aussi.

Lobak : Je ne vous laisserai pas continuer à menacer la vie de civils innocents, crevures de braconniers !

Fiche technique du chapitre 2 :
• Carte tour allié : Premières armes
Fire Emblem 8 Remastered (by OrangaStang) - 10 Rise Above
• Carte tour ennemi : Malveillant perturbateur
Fire Emblem 8 Remastered (by OrangaStang) - 20 Assault
• Attaque : Attaque 1
Fire Emblem 8 Remastered (by OrangaStang) - 25 Attack
• Défense : Défense 1
Fire Emblem 8 Remastered (by OrangaStang) - 26 Defense
• Boss : Braconnier
Fire Emblem Rekka No Ken - Victory Now!

• Carte : Moyenne, la route constituée de cases pavés sillonnent à travers la forêt. La route forme un Y, avec un axe partant de la gauche qui se sépare en deux embranchements vers la droite. Le groupe allié commence sur l’embranchement en bas à droite de la carte, tandis le groupe ennemi est en haut à droite et le groupe annexe est retranché à la route de gauche.
• Groupe allié, 3 unités : Malaënn, Lobak, Paulo
• Groupe ennemi, 10 unités : Huit T1 Bandit, un T1 Combattant (Fernam), et un boss T1 Bandit
• Groupe annexe, 3 unités : trois Dragons Rouge, ils ont une défense élevée mais une puissance très basse.
• Objectif : Protéger les trois dragons ET décimer (si un seul dragon meurt, c’est game over)
• Renforts ennemis : aucun
• Recrutement : Fernam, T1 Combattant ennemi, Hache fer, Bipenne.
Pour le recruter, il faut lui parler avec Lobak ou Malaënn alors qu’il est le dernier ennemi encore en vie : tant qu’il reste d’autres ennemis, lui parler est possible mais ne permet pas le recrutement.


Dialogue avec Malaënn sans recrutement :

Malaënn : Vous… vous avez l’air différent des autres braconniers.

Fernam : En quoi ? Je ne vois pas de quoi tu veux parler.

Malaënn : Je ne sais pas, je le sens…

Fernam : Eh bah tu sens très mal, dragonne ! Maintenant recule, car je n’hésiterai pas à te tuer !

Malaënn : …

Dialogue avec Lobak sans recrutement :

Lobak : Eh, vous !

Fernam : Qui, moi ?

Lobak : Pourquoi vous en prenez-vous aux dragons ?

Fernam : Bah, c’est toujours la même chose, tu sais : les dragons, morts ou vifs, peuvent être revendus à très bon prix. Pourquoi perdre son temps à détrousser de pauvres hères, alors qu’il suffit de quelques dragons pour s’assurer des jours tranquilles ?

Lobak : Je n’ai pas l’impression que vous êtes sincère… J’ai le sentiment que vous n’agissez pas par pur intérêt comme les autres braconniers. Ne voulez-vous pas abaisser votre arme ? On pourrait discuter.

Fernam : Non. Si j’abaisse mon arme… ils me tueront !

Lobak : Hein ? Comment ça ?

Fernam : … J’en ai déjà trop dit. Je ne dirai rien de plus ! Va-t-en d’ici, si tu ne veux pas finir comme ces dragons !

Lobak : …



Recrutement avec Malaënn :

Fernam : Ils sont… tous morts ?

Malaënn : Oui. Tous les braconniers sont mort. Sauf toi.

Fernam : Arg ! Zut. Je dépose les armes, s’il vous plaît, ne me tuez pas !

Malaënn : Pourquoi rendre les armes ? N’êtes-vous pas un braconnier sans scrupule ?

Fernam : Pas exactement, je vais vous expliquer…

Recrutement avec Lobak :

Fernam : Ils sont… tous morts ?

Lobak : Oui. Tous les braconniers sont mort. Sauf toi.

Fernam : Arg ! Zut. Je dépose les armes, s’il vous plaît, ne me tuez pas !

Lobak : C’est étrange, un vrai braconnier sans scrupule chercherait à fuir, ou à se battre jusqu’à la mort, mais ne se rendrait certainement pas.

Fernam : C’est que, je ne suis pas vraiment… un braconnier. Laissez-moi vous raconter…



Si Fernam a été recruté :

Recrutement
Super Smash Bros Melee – Fire Emblem


Fernam : En fait… Je ne suis pas braconnier par vocation. J’ai perdu ma maison dans un incendie. Ma femme est mes enfants sont morts… J’ai tout perdu du jour au lendemain. Pour survivre, il ne me restait plus qu’à voler… ou à braconner. Les braconniers m’ont repéré car j’étais fort et que je maîtrisais bien la hache. Ils m’ont proposé de faire partie de leur groupe… Je ne pouvais pas refuser !

Lobak : Je vois. Vous voulez nous dire qu’en fait, vous n’avez pas mauvais fond ?

Fernam : Il faut me croire ! Chaque fois que je voyais un dragon mourir… cela me faisait de la peine. Mais j’ai enduré tout ça, en me disant que c’était nécessaire, que sans ça, c’est moi qui mourrai de faim. Mais maintenant, tous mes compagnons sont morts. Je ne sais vraiment plus quoi faire.

Malaënn : Rejoignez-nous.

Fernam : Pardon ?

Malaënn : Venez avec nous. Nous avons repéré des monstres non loin, il se pourrait que d’autres attaquent. Votre aide serait précieuse en cas de combat. Pour le reste… nous ne sommes pas riches, hélas, nous ne pourrons vous offrir de salaire. Mais nous pourrons partager notre nourriture avec vous.

Fernam : Vraiment ?

Malaënn : Nous les dragons ne prenons de la nature que ce qui nous est nécessaire. Si les hommes ont pris l’habitude de cultiver des céréales, ou d’élever des bêtes, pour se nourrir, nous préférons laisser la nature agir par elle-même. Nous cueillons et chassons les seules ressources dont nous avons besoin pour vivre, ni plus, ni moins. Je vous apprendrai à cueillir les plantes les plus nourrissantes, et à chasser les gibiers sauvages. J’espère que vous pourrez vous en contenter.

Fernam : Mais bien sûr ! Ce serait… tellement… Oh, je suis ému ! Alors que j’ai essayé de vous tuer, vous voulez quand même m’accueillir parmi vous, et m’aider ?

Lobak : Bien sûr, nous avons bien compris votre détresse. Acceptez-vous notre offre ?

Fernam : Bien sûr que oui, je ne pourrais pas refuser. Vous êtes mes sauveurs, merci, merci !

Malaënn : Bienvenue dans notre groupe, Fernam.

Lobak : Ah ! C’est que nous commençons à être une bonne petite troupe, maintenant !



Le calme après la bataille
Fire Emblem Fates – Watery Music Box


Voyageur : Vous nous avez sauvés, merci beaucoup !

Lobak : Oh, c’est normal. On ne pouvait pas laisser faire ces sales braconniers !

Voyageur : C’est drôle, vous êtes un humain, et pourtant vous coopérez avec les dragons ?

Malaënn : Lobak et moi avons grandi ensemble. C’est vrai que nous ne sommes pas de la même espèce… mais nous sommes les meilleurs amis du monde, notre amitié est inébranlable !

Voyageur : Ah ? Je ne pensais pas être encore étonné, à mon âge. Cette amitié est si inattendue, si belle… Serait-elle une lueur d’espoir ? Nous permettrait-elle de croire en un avenir où les hommes cesseront de traquer les dragons pour leur prendre leur place ?

Malaënn : Mais, depuis l’accord de Banyu, les hommes ne nous font plus la guerre. C’est vrai qu’il y a toujours des braconniers sans foi ni loi… mais ils sont marginaux, les hommes ont fait la paix avec les dragons.

Voyageur : Ah, ta candeur en est presque touchante, fillette. Mais ton jeune âge peut l’excuser : tu n’as pas l’expérience de la guerre, tu ne vois pas ce qui est en train de se passer…

Lobak : Eh ! Je ne vous permets pas de l’insulter !

Malaënn : Calme-toi, Lobak. S’il vous plaît, pourriez-vous vous expliquer ?

Voyageur : Eh bien, réfléchis un peu. Pourquoi les braconniers ne sont-ils pas poursuivis par les autres hommes ? Cela fait plusieurs générations maintenant que les tribus humaines ont fondé leurs nations, et ont institutionnalisé une justice de droit. Qu’attendent-ils pour capturer ces criminels et les juger ?

Malaënn : Je ne sais pas, ces criminels sont peut-être apatrides ! Ou alors, personne n’est au courant de leurs agissements.

Voyageur : Tu es bien naïve. Les nations humaines savent très bien ce qui se passe. Mais les rois, les seigneurs, les puissants parmi les hommes, laissent pleinement agir ces criminels… car c’est dans leur intérêt !

Voyageur : Ils ferment les yeux sur leurs exactions, tant que cela ne nuit pas à leur petites affaires, mais si des dragons meurent, ça les arrange !

Malaënn : Comment pouvez-vous dire une chose pareille ?

Voyageur : Vois la vérité en face. Les anciennes guerres sont finies, c’est vrai, Banyu y a mis un terme. Mais la nature humaine, elle, est restée la même ! Les humains n’attendent que notre perdition, pour pouvoir étendre leur joug à tout le continent, et faire main-basse sur ses terres et ses ressources. C’est tout ce qui les intéresse, et c’est tout ce qu’ils veulent ! Bien sûr, tant que Banyu est en vie, ils ne peuvent plus relancer la guerre, car ce serait trahir l’accord qu’ils ont eux-même accepté… Alors ils préfèrent encourager les braconnages. Les bandits n’agissent officiellement que pour leur propre intérêt, et pas celui des nations, aussi on ne peut pas accuser ces dernières. C’est pourtant elles qui encouragent ces pratiques abjectes. Les humains me révulsent tellement !

Lobak : Je vous en prie, vous pouvez aussi détourner la tête pour ne pas me sentir !

Malaënn : Lobak, allons ! Monsieur, il s’agit là d’accusations très graves. Si c’était vrai, ce serait terrible… Mais, avez-vous des preuves de ce que vous avancez ?

Voyageur : Bien sûr que non. Tu crois que les dirigeants des nations laisseraient des éléments qui les compromettraient ? Ils sont trop malins, trop sournois pour ça.

Voyageur : Petite, personne n’a de preuve. Mais c’est quelque chose que tout le monde sait, plus on moins. On peut le sentir, tu comprends ?

Malaënn : … Je vois. Peut-être que vous avez raison. Je me ferai ma propre opinion en échangeant avec d’autres dragons, à Alkim.

L’esprit serein
Fire Emblem Fates - Pray to the Dark


Voyageur : Ah, vous vous rendez à Alkim vous aussi ?

Malaënn : Oui, vous comptez vous y rendre ?

Voyageur : Nous étions en chemin vers Alkim, avant… de nous faire attaquer.

Lobak : Ah, c’est une heureuse coïncidence, voudriez-vous faire route avec nous ? Si je ne vous débecte pas trop en tant qu’humain, bien sûr…

Malaënn : Lobak !

Voyageur : Ah ah ! Petite, ton ami a la langue bien pendue ! Bien sûr que cela ne nous dérange pas. On sait bien que tu as grandi avec elle, tu n’es pas comme les autres êtres humains.

Voyageur : Et puis, j’ai envie de dire… Même si les humains sont mauvais, qu’ils nous traitent mal… Ce n’est pas non plus une raison pour les haïr. Nous sommes issus d’un peuple qui a toujours prôné la paix et l’harmonie, l’auriez-vous oublié ? En dépit des exactions des humains, nous devrions nous garder de les haïr. La haine ne peut conduire qu’au malheur réciproque…

Malaënn : Oui… C’est vrai, ça ! Je suis d’accord avec vous. Mais… j’ai du mal à ne pas haïr les braconniers… Ils sont si méchants !

Voyageur : C’est compréhensible. Mais bon, si vous le voulez bien, on pourra toujours poursuivre cette discussion philosophique en marchant ? Il reste encore plusieurs heures de route, vous savez ?

Malaënn : Oh, oui, bien sûr ! Allons-y, mettons-nous en marche.

Lobak : Et allez, en route pour Alkim !

Sauvegarde proposée
avatar
Néo
Admin

Messages : 60
Date d'inscription : 18/04/2018
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://fireemblemfanfiction.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum